Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les Échinides fossiles du Kimméridgien de Charente-Maritime
  • Les Échinides fossiles du Kimméridgien de Charente-Maritime
  • : Bienvenue sur ce site web qui se propose de vous présenter les différents fossiles présents dans les niveaux Kimmeridgiens de Charente-Maritime. Bonne visite.
  • Contact

Association DINOLÉRON

1.jpg(cliquez sur l'image)

Association pour la promotion de la paléontologie

sur l'île d'Oléron !

paléontologie 17

Installé 49 Avenue Proudhon, le club de paléontologie de La Rochelle regroupe les passionnés et collectionneurs de fossiles locaux. Association née en 1983, ce club se compose de membres actifs et soucieux de partager leur passion.

Des réunions sont organisées le mercredi soir, toutes les trois semaines afin de prévoir les sorties sur le terrain dans le but de collecter les fossiles de la région Centre-Ouest. Au programme :

- analyse et détermination des noms scientifiques des specimens récoltés

- Préparation d'articles, de publications et de conférences en relation avec des scientifiques

- Echange d'échantillons en vue de collections systématiques

Comment contacter le club ?

aurelien.morhain@club-internet.fr

Événement !

fossiles-16.jpg

Retrouvez-nous dans le prochain numéro de la revue Fossiles

(Fossiles n°16)

Un article sur le Kimméridgien inférieur terminal (sous-zone à Chatelaillonensis)

de

Charente-Maritime

26 octobre 2006 4 26 /10 /octobre /2006 10:16

 

Retour au sommaire Actu-Kimmeridgien17 

 Arcantiodelphys marchandi  du Cénomanien d'Archingeay (17) 

_____________________________

 

      Poursuivant l’inventaire des découvertes paléontologiques faites dans les départements de Charente et de Charente-Maritime, nous rapportons ici la découverte d’une dent de marsupial primitif. Les restes de ce mammifère ont été extraits des sables  cénomaniens d'Archingeay-les Nouillers (17).

 

 

Situation géographique. 


 

archingeay

 

     La découverte a eu lieu dans la carrière de Font-de-Benon, sur la commune d’Archingeay-Les Nouillers en Charente-Maritime, (à 15 kilomètres au sud-ouest de Saint-Jean d’Angély). Cette carrière permet l’étude de dépôts sédimentaires datant du  Crétacé inférieur (de l’Albien supérieur au Cénomanien inférieur). Le matériel étudié ici provient des sédiments cénomaniens de cette carrière décidemment très riche en fossiles : rappelons que les niveaux albiens ont déjà permis la mise au jour de nombreux fossiles parmi lesquels des insectes et restes de reptiles terrestres préservés dans de l’ambre mais aussi de splendides restes de végétaux. (Pour plus de détails, cliquez sur le lien suivant : L'ambre crétacé des Charentes)

 

Retrouvez ci-après nos articles liés à celui-ci :

L'ambre albo-cénomanien des Charentes

Enigmaeshna deprei du Cénomanien charentais

Carentonosaurus mineaui du Cénomanien charentais

Le synchrotron de Grenoble : la haute technologie au service de la paléontologie

 

 

Détails de cette découverte.

 

 

      C’est grâce aux campagnes de fouilles organisées sous l’égide de Géosciences Rennes, du CNRS et du MNHN que 4 dents millimétriques (dont une molaire supérieure) partiellement conservées, ont été mises au jour dans ces sédiments cénomaniens, (99 millions d’années). Leur découverte a nécessité le tamisage de 5 tonnes de sédiments ! Ces dents de très petite taille (environs 2mm), ont été attribuées à une espèce primitive de marsupial dénommée Arcantiodelphys marchandi, baptisée ainsi en hommage au village d'Archingeay d'une part (le fondateur de ce hameau était un romain du nom de Arcantius), et de la famille Marchand d'autre part, qui exploite cette carrière. Les spécialistes supposent que l’animal ne devait pas dépasser les 10 centimètres de long. Arcantiodelphys marchandi est ainsi le plus ancien mammifère de type moderne trouvé en Europe.

 

 

arcantiodelphysMolaire supérieure d'Arcantiodelphys marchandi du Cénomanien de Charente-Maritime

(copyright : MNHN & CNRS-Rennes I)


      Les restes de ce petit animal représentent une grande découverte puisqu’ils permettent de combler une lacune d’observation constatée au Crétacé moyen pour tous les êtres vivants (-125 à -84 millions d'années). Cette découverte permet aussi de  reconstituer les chemins migratoires supposés de ces animaux : on estime aujourd’hui que la disposition des continents, à cette époque lointaine, a sans doute permis à ces mammifères de coloniser l'Europe et l'Amérique du Nord à partir d’une souche unique dont le point de départ serait l'Asie. La découverte d'Arcanthiodelphys marchandi permet cependant de supposer un passage direct entre l'Asie et l'Europe, contrairement à ce que l'on pensait jusqu'ici.  

 


Retrouvez ci-après le texte intégral relatant cette découverte :

Archantiodelphys.pdf 

 

Le site web de la revue PNAS : 

P.N.A.S. 

 

Un résumé vulgarisé de l'article proposé par le MNHN :

Arcantiodelphys MNHN article 

 

 


Kimmeridgien17


 

Retour au sommaire Actu-Kimmeridgien17 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pages

MHN La Rochelle

 

MHN LR

Kimmeridgien17 soutient

le Muséum d'histoire naturelle

de La Rochelle

Communiqués

communique-copie-1.jpg

Une manifestation, une exposition, une publication, une découverte en rapport avec la paléontologie et les Charentes.... Envoyez nous vos communiqués à : aurelien.morhain@club-internet.fr

MNHN Publications scientifiques

mnhn-copie-2.jpg

Le site-web des publications scientifiques du Museum National d'Histoire Naturelle de Paris.

APM

mennecy-copie-1.jpg

Kimmeridgien17

soutient

 l'APM

(Association Paléontologique de Mennecy)